Portail du château de Montrésor © I Bardiau
Trinquer et bien manger

Découvrir le vignoble de Montrésor

En immersion avec
Marine
Autour de Loches
à Plus de 2h de Paris
En duo

Chinon, Bourgueil ou Saint-Nicolas, des AOC qui évoquent à eux seuls le vignoble Tourangeau, si cher à Rabelais. Comme lui, mon ami et moi sommes amateurs de bons vins. Toujours en quête de nouvelles découvertes œnologiques et hors des sentiers battus, c’est dans le vignoble de Montrésor qu’une belle surprise nous attend…

Plein la vue à Chédigny

Nous prenons la route de bon matin. Chédigny est notre porte d’entrée de ce week-end. Les roses qui font la réputation de ce village nous enivrent de leur doux parfum. Avec ces milliers de rosiers et de vivaces, qui embellissent les rues, nos sens commencent à s’éveiller doucement… Elles sont si belles à contempler depuis la terrasse de l’ancien presbytère, où nous prenons notre première pause café. Le village est le seul en France à avoir obtenu le label « Jardin Remarquable ». Cerise sur le gâteau : le jardinier du village, croisé au détour d’une rue, nous donne de précieux conseils pour entretenir nos massifs.

Nous poursuivons en direction de Montrésor. Une halte gourmande est la bienvenue. A mi-chemin, la petite terrasse pavée du Clos de Jeanne, à Genillé, nous offre une place à l’ombre pour le déjeuner. La cuisine savoureuse est accompagnée de vins locaux. Durant notre dégustation en trois actes, la maîtresse de maison divulgue généreusement ses conseils œnologiques. On ne pouvait espérer une meilleure introduction à notre prochaine étape : le vignoble de Montrésor.

Chédigny 2019 © Léonard de Serres

La Renaissance du vignoble de Montrésor

Ravis d’avoir déniché cette bonne adresse, nous allons rentrer dans le vif du sujet à Montrésor, l’un des Plus Beaux Villages de France. Nous avions déjà eu l’occasion de visiter son château niché sur un éperon rocheux, qui surplombe les Balcons de l’Indrois. Mais, cette fois, c’est l’histoire du vignoble de Montrésor qui nous a menés ici. Cette histoire, c’est celle d’une aventure humaine, d’un terroir qui évolue et qui renoue avec son passé viticole perdu. Elle nous est contée au Domaine de la Grenadière, lieu de la renaissance des vignes du village.

En attendant le propriétaire du vignoble au bureau d’information touristique, nous observons la grille des souterrains du château. Elle est décorée d’un visage de Bacchus, premier stigmate de l’activité viticole autrefois développée. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Thierry, le vigneron, nous montre les pressoirs d’origine, cachés derrière la grille. Nous le suivons ensuite dans les ruelles du village puis montons jusqu’aux vignes. Plusieurs cépages sont cultivés, on le sent, avec amour et respect. Nous terminons la visite par une dégustation au chai où l’on savoure sa production. Nous repartirons avec quelques bouteilles du vignoble de Montrésor : ce sera l’occasion de trinquer entre amis ! Le domaine offre une possibilité d’hébergement : ce soir, c’est roulotte. Très efficace pour se sentir dépaysé à moins d’une heure de chez soi 😉

Nos aventures ne s’achèvent pas ici. Nous avons réservé à La table de Beaumont, à quelques kilomètres d’ici. La clémence du temps nous permet de diner à l’extérieur. Les arbres du parc semblent danser sous une légère bise ; la lumière est magnifique. Nous sommes bercés par ce spectacle et le murmure des oiseaux…. Une invitation à rejoindre à notre tour le nid.

Abbaye de Cormery © L. De Serres

Trottinette et gourmandises !

Le lendemain, nous profitons du déjeuner pour faire le plein d’énergie. L’activité du matin sera historique et dynamique. Marion nous présente nos montures : des trottinettes électriques tout terrain. Nous les apprivoisons en deux temps trois mouvements. Le parcours concocté par l’équipe de Trott’Ecow est varié. La forêt de Loches se dévoile et, bien guidés, nous tombons nez à nez avec l’Histoire : la Chartreuse et la Chapelle du Liget nous ramènent 900 ans en arrière. Nous vivons un bel anachronisme, en trottinette électrique dans ce décor historique !

Après cette dépense énergétique, il est temps de recharger les batteries. Notre prochaine halte gastronomique se fera à Cormery où nous déjeunons à l’ombre des tilleuls et des glycines en fleurs. Cette petite ville monastique abrite la table d’un Maitre Restaurateur : l’Auberge du Mail. Un pur délice !

Sensibles au patrimoine, nous filons à l’Abbaye de Cormery. Nous suivons une visite avec les Amis d’Alcuin. Quel bonheur de revivre l’Histoire de ce lieu en compagnie de guides aussi passionnés ! Mais que serait une Abbaye sans sa bière ? Nous ramenons avec nous quelques boissons houblonnées locales de la Brasserie de l’Aurore qui viennent tenir compagnie à celle du vignoble de Montrésor. Primées au Salon de l’Agriculture, nous aurions tort de nous en priver. Dernière gourmandise avant de repartir ? Nous craquons pour quelques Macarons de l’Abbaye de Cormery , les plus anciens de France. Ils sont aussi pour nous les plus savoureux. Notre défi : rentrer avec la boite pleine…

Marine OT Loches Touraine Châteaux de la Loire

Pour une excursion à deux pas de chez moi ou à l’autre bout du monde, mon sac est toujours prêt pour partir en vadrouille. Lochoise d’adoption, je découvre avec plaisir les merveilles de la Touraine, sur une journée ou un week-end !

Découvrir ses expériences

Vous aimerez aussi

Merci d'avoir voté !
Matomo
Auteur
Fermer
D. Darrault
Gardons le lien …En Roue Libre

Tous les deux mois, une dose de slow tourisme en Centre-Val de Loire dans votre boîte mail : Une sélection d'expériences à vivre, la suggestion d'un itinéraire ou d'un événement phare à découvrir et l'incontournable focus sur un prestataire En Roue Libre !

Abonnez-vous à la newsletter :