Nathallie Deshayes
Créer avec mes mains

S’échapper en bord de Loire le temps d’un stage « cueillette et cuisine des plantes sauvages »

1 2 3 4 5
En immersion avec
Dominique
Autour de Montargis
à 2h de Paris
En duo - En famille

En toute saison, les plantes sauvages sont présentes dans la nature, alors on en profite pour s’oxygéner et s’accorder un moment de pause au vert le temps d’un week-end !

Le relais de Mantelot, sur la commune de Châtillon-sur-Loire, nous accueille dans une ancienne maison éclusière, en bord de Loire et de l’ancien canal latéral à la Loire. C’est un lieu idéal pour savourer la nature et faire le plein d’expériences gustatives. Grâce à l’atelier proposé par Nathalie Deshayes, on va pouvoir s’initier à la découverte des plantes sauvages comestibles, apprendre à les cuisiner tout en se relaxant.

Balade à vélo entre Loire et canal

À l’écluse de Mantelot, site emblématique et historique de la navigation en Loire et du canal dès le 19° siècle, le temps semble s’être arrêté comme pour préserver la nature verdoyante, la Loire sauvage et le canal dont les eaux calmes et paisibles nous invite à le découvrir.
Aussi, on enfourche nos vélos et on part en balade le long du chemin de halage.

Tout d’abord, le bassin de Mantelot s’offre à nous : une belle étendue d’eau entre Loire et canal, arborée sur son pourtour et qui pouvait accueillir jusqu’à 150 bateaux au 19° siècle. Canards et poules d’eau profitent des lieux. Il n’est pas rare de les apercevoir sur les berges, nichés au milieu des iris ou bien au milieu des eaux tranquilles de cette réserve où, autrefois les bateaux stationnaient avant de traverser le fleuve royal pour relier la capitale et l’approvisionner en nourriture.

On emprunte le petit pont de pierre qui surplombe l’écluse de Mantelot et sa sortie en Loire. La vue est époustouflante sur les bancs de sable et grèves de Loire. Au loin, les sternes virevoltent avant de plonger dans les eaux agitées de la cascade d’Ousson sur l’autre rive du fleuve. Le paysage magique, serein, empreint de couleurs délicates nous conduit doucement le long des berges du fleuve. Vous entendez les oiseaux qui chantent dans les peupliers ? Bercée par une légère brise qui gonfle sa voile, La Sterne, une toue sablière, remonte la Loire. À son bord, Bertrand le capitaine, tient la barre. Nous avons rendez-vous en fin de journée, pour embarquer et naviguer sur son bateau traditionnel à fond plat.

Nous bifurquons sur notre droite et empruntons le chemin boisé qui nous conduit à l’île à Gaston. C‘est un espace naturel et préservé entre Loire et canal. Ici, la faune et la flore sont en nombre : 350 espèces végétales, 100 espèces d’oiseaux et 18 de mammifères dont le castor et les chauves-souris répartis sur une superficie de 70 ha. Rien de tel pour se ressourcer que d’être au cœur de la nature !

Cueillir et cuisiner des plantes sauvages

Il est temps de rejoindre le bras de l’ancien canal et de mettre pied à terre pour découvrir l’architecture particulière de l’écluse de la Folie : ses portes en bois à deux vantaux busqués se manœuvrent grâce à des balanciers et un pont à trois arches permet de rattraper la dénivellation entre les deux bras du canal latéral à la Loire. Encore un lieu apaisant, dans un cadre champêtre que notre petite balade nous permet de découvrir avant de participer à notre atelier de cueillette et cuisine des plantes sauvages !

Comme vous le dira Nathalie : « des plantes sauvages comestibles, il y en a partout, et j’ai envie de vous faire profiter de leur grande diversité qui existe tout autour de moi ! ».
Nous allons cueillir de quoi nous allons avoir besoin pour le repas. Après le tri des cueillettes, nous confectionnons une entrée, un plat et un dessert à base de nos cueillettes et les dégustons en toute convivialité

Découvrir la Loire à bord d’une toue sablière

Autre temps fort de notre week-end avec la balade en Loire proposé par Bertrand Deshayes : embarquez pour une heure de navigation au départ de Mantelot. Ecoutez ce passionné d’histoire de la navigation conter la vie des mariniers d’autrefois tout en sillonnant sur les eaux bleutées du cours d’eau majestueux et silencieux qu’est La Loire. Laissez-vous séduire par la magie de la Loire sauvage et revivez la fabuleuse épopée de la Marine de Loire en (re)découvrant les ouvrages architecturaux exceptionnels bâtis à des époques où tout se construisait à la force humaine…

La journée se termine tranquillement par une petite promenade à pied jusqu’au port de plaisance de Châtillon avant d’aller nous délecter de quelques spécialités culinaires du restaurant du vieux port.

Déguster des vins des coteaux du Giennois

De la fenêtre de notre chambre d’hôte, la vue sur la Loire est imprenable ! Après un petit-déjeuner savoureux servi sur la terrasse, la quiétude des lieux nous envahit et nous donne envie d’explorer cette nature généreuse encore une fois ! Pourquoi pas une balade à vélo le long du chemin de halage et une dégustation de coteaux du Giennois à proximité de l’écluse de l’étang ? C’est tout juste à 5 km ! Nous pourrons ainsi flâner, contempler les plantes sauvages qui bordent les talus et nous remémorer les précieux conseils de cueillette prodigués par Nathalie.

La cave de M. Guérot se situe au cœur du hameau de l’étang. Nous laissons nos vélos et pénétrons dans cette ancienne bâtisse. Le sol recouvert de tomette rouge, les murs en pierres apparentes, les plafonds bas créent une atmosphère du temps jadis ! Des outils et ustensiles agricoles décorent la pièce ainsi que des photos anciennes. Nous nous préparons à une dégustation du terroir, nos papilles vont savourer le fruit de la vinification orchestrée par ce vigneron amoureux de son métier.

Un week-end fort en expériences où tous nos sens sont sollicités à renouveler à chaque saison !

Côté pratique :
Une alternative à la navigation en Loire : la location d’un bateau sans permis au départ du port de plaisance de Châtillon pour un week-end.

Le camping de Châtillon-sur-Loire, labellisé « Accueil Vélo », dispose de mobile home ou de roulotte à la location, sa situation à proximité de la Loire et de l’écluse des combles sur le canal Latéral à la Loire et du tracé de La Loire à vélo constitue une alternative à l’hébergement en chambre d’hôte pour les amateurs d’hébergement de plein air !

Dominique Office de tourisme Terres de Loire et Canaux

Le sud-est du Loiret est mon quartier de cœur depuis de nombreuses années. J’habite en Puisaye et apprécie ses paysages et ses couleurs. J’adore flâner sur les bords de Loire ainsi que le long du canal de Briare à pieds ou à vélo.

Découvrir ses expériences
Merci d'avoir voté !
Matomo
Auteur