© Ville de Chartres - Guillermo Osorio
Apprendre et découvrir

Se ressourcer entre amis en un week-end à Chartres

1 2 3 4 5
En immersion avec
Aude
Autour de Chartres
à 1h30 de Paris
En duo - En solo

Vous avez besoin d’un week-end au vert avec vos amis ? Je vous emmène avec moi à Chartres et dans ses environs pour vous ressourcer. Cette cité médiévale, au charme naturel, saura vous séduire en un battement de cil.

Dans ce contexte anxiogène, vous n’avez qu’une seule envie : respirer ! Mon expérience vous invite justement à ce lâcher-prise. Avant que cette crise sanitaire s’invite dans nos vies, j’avais proposé à des amies parisiennes de venir passer un week-end chez moi à Chartres.

C’était le printemps, les arbres délaissaient leur austérité hivernale pour se couvrir de leurs belles couleurs printanières. Les fleurs et leurs fragrances s’invitaient dans la danse. Leurs parfums s’échappaient doucement dans l’air et chatouillaient nos narines. Elles nous annonçaient ainsi l’arrivée des beaux jours et la nécessité de s’évader hors de la maison pour profiter de la beauté de la nature.

Mes amies, emballées par l’idée de s’échapper du quotidien agité de Paris, ne se firent pas prier et prirent rapidement leurs billets de train pour Chartres. Ainsi, ni une, ni deux, nous nous retrouvâmes quelques jours après mon invitation pour un week-end entre filles en Eure-et-Loir.

[Pratique : l’avantage de la gare de Chartres, c’est qu’elle se situe à 2 deux pas du cœur de ville. Ainsi, si vous venez en train et disposer d’un hébergement en centre-ville, cela facilite le dépôt de vos bagages.]

© Annie Jourdren

S’évader dans un écrin de verdure : entre rires et émerveillement

Nous sommes samedi matin. Après nos retrouvailles sur le quai de la gare, nous avons pris le temps de déposer les paquetages dans mon humble demeure. Nous prenons ensuite la direction du cœur de ville pour une première balade à travers les rues de Chartres. Parfait pour se mettre en appétit pour le déjeuner !

Sur le chemin, j’abonde mes amies en anecdotes sur l’histoire de ma ville. Elles ne pensaient pas que cette cité médiévale en Eure-et-Loir recelait d’autant de secrets. Par ailleurs, elles découvrent une ville pleine de charme, où il fait bon vivre. Une ville à taille humaine qui vous donne envie d’y flâner toute la journée. Nous passons près de la place Billard, où se tient un marché aux légumes sous des halles de style Baltard. Sur notre chemin se dresse des maisons à colombages, des bâtisses de charme et au tournant d’une rue, je leur montre même des œuvres d’art : sculptures, fresques murales ou encore street art…

[Pratique : retrouvez sur le site web de l’Office de Tourisme de Chartres Métropole, des plans sur lesquels vous pourrez repérer en un clin d’œil toutes ces œuvres d’art.]

Après cette première balade, je suggère à mes amies que nous allions manger dans un bistrot au pied de celle qu’on ne présente plus, notre belle cathédrale de Chartres. Cette adresse gourmande se nomme le Café Bleu. La cuisine de ce bistronomique vaut le détour. Ce ne sont pas mes amies qui vous diront le contraire.

Après avoir savouré notre repas en terrasse, il est désormais temps de faire franchir les portes de la cathédrale à mes amies. Restaurée, elles sont tout autant impressionnées par l’intérieur que l’extérieur du monument, de par ses dimensions. Les visites guidées de la cathédrale de Chartres ont désormais repris. L’accès au monument est autorisé dans une limite de 10 personnes au sein de l’édifice.

L’après-midi, nous avons envie de prendre le large. Je propose donc à mes amies de nous diriger vers le parc des bords de l’Eure. Un magnifique parc où il fait bon se promener aux beaux jours. Sur ces berges, on trouve notamment La Petite Venise – Guinguette de Chartres. C’est mon repère favori à la belle saison ! On peut y faire du pédalo et, en cet après-midi ensoleillé, c’est d’ailleurs notre programme. Nous procédons à une location d’une heure de deux pédalos et nous voici parties au fil de l’eau ! Nous nous lançons de gentils duels de vitesse, nous saluons nos pairs venus également s’accorder un moment de détente rafraîchissant. Nous nous laissons envoûter par les chants des oiseaux, le doux bruit des feuillages au-dessus de nos têtes. Entre rires et instants de contemplation, nous nous sentons emplies d’une énergie nouvelle. Nous serions prêtes à déplacer des montagnes ! Nous regagnons finalement tranquillement la Guinguette de Chartres, où nous nous accordons un verre entre amies. Des transats sont installés au bord de l’Eure ! Un endroit qui nous paraît idéal, propice aux confidences.

© J. Damase - CRT Centre-Val de Loire

Offrir une échappée à son esprit comme à ses papilles

En fin de journée, nos estomacs nous rappellent à l’ordre. Nous nous rendons donc à nouveau en centre-ville de Chartres pour réfléchir à notre dîner. En parcourant les rues commerçantes, mes amies sont attirées par une vitrine dans la fameuse rue de la Pie où l’on retrouve : traiteurs, épiceries, primeurs et autres amoureux du goût. L’échoppe qui a retenu leur attention est la Villa Toscane. L’équipe y est adorable et de bons conseils. Elle nous aide dans le choix de notre repas du soir. Nous nous mettons d’accord sur une sélection de raviolis aux saveurs venues d’ailleurs. Pour le côté local, nous nous rendons à la pâtisserie de Chartres pour acheter une des spécialités de la ville : des Mentchikoffs. Il s’agit d’un praliné-noisette enrobé d’une fine meringue. C’est d’ailleurs dans la rue de la Pie que cette douceur chocolatée a vu le jour sous les doigts du confiseur Léon Dausmenil en 1893. Ce soir autour de la table, nous nous offrons un voyage gustatif où se mêle également anecdotes historiques.

Dimanche matin, nous nous retrouvons autour d’un brunch au comptoir de Sarah. Situé sur la Place Billard, nous avions réservé notre place la veille. Je vous recommande ce lieu lors de votre week-end entre amis à Chartres. Je le propose à chaque fois et il s’agit toujours d’un carton plein.

Après avoir fait le plein d’énergie, nous nous décidons de nous dégourdir… Les méninges ! Car, si se ressourcer, c’est prendre un bon bol d’air pur, c’est aussi s’aérer l’esprit ! Nous nous étions donc rendus à l’époque dans l’un des escapes game de la périphérie de Chartres. Nous avions remporté avec brio le défi qui nous avait été lancé. Un super moment que nous ne sommes pas près d’oublier ! Aujourd’hui, selon l’évolution des directives gouvernementales, vous pouvez opter pour une des visites guidées privées proposées par l’Office de Tourisme de Chartres Métropole. Elles recouvrent diverses thématiques. Si certaines vous dressent un panorama complet de l’histoire de la ville, d’autres sont plus thématiques. Et même si l’on connaît bien les lieux, on est surpris qu’il y ait toujours plus à apprendre sur Chartres et ses environs.

Le week-end touche à sa fin. Il est désormais temps de se dire au revoir. Mais, mes amies m’assurent d’une chose, elles reviendront à Chartres. Elles savent que ce programme n’était qu’une mise en bouche et qu’il y a encore beaucoup de choses à découvrir ici : de nombreux sites remarquables, des balades en vélo, en canoë-kayak ou autres prestations nautiques et bien plus encore…

Aude C'Chartres Tourisme

Chartraine d’adoption, j’ai découvert une cité médiévale pleine de surprises et une région où la douceur de vivre n’est pas une vaine promesse. Curieuse de nature, j’adore dénicher les secrets de notre patrimoine, mais aussi partir à la recherche de coins insolites au gré de mes promenades à pied ou à vélo.

Découvrir ses expériences
Merci d'avoir voté !
Matomo
Auteur
Fermer
D. Darrault
Gardons le lien …En Roue Libre

Tous les deux mois, une dose de slow tourisme en Centre-Val de Loire dans votre boîte mail : Une sélection d'expériences à vivre, la suggestion d'un itinéraire ou d'un événement phare à découvrir et l'incontournable focus sur un prestataire En Roue Libre !

Abonnez-vous à la newsletter :