OT Azay Chinon Val de Loire - M. Brunet
Pédaler sans difficulté

Profiter d’une balade à vélo en Touraine, au “Pays des sources”, entre Esvres-sur-Indre et Saint-Branchs

1 2 3 4 5
En immersion avec
Myriam
Autour de Tours
à 2h de Paris
En duo - En famille - En solo - En tribu

Par une chaude journée d’été, aux premiers rayons du soleil, quoi de plus rafraîchissant qu’une petite balade à vélo dans un cadre bucolique ?
C’est ce que vous propose cette boucle cyclo de 15 ou 26 km pour les plus courageux.

Au cœur du Val de l’Indre, à quelques kilomètres au sud de la ville de Tours, l’itinéraire parcourt une campagne préservée, baignée de petits ruisseaux et de sources. Vous irez de vallées verdoyantes en sous-bois mystérieux, à la découverte d’un patrimoine emprunt de magie. Et nul doute que vous garderez de cette douce balade à vélo de délicieux souvenirs.

OT Azay Chinon Val de Loire - M. Brunet

Poser un temps son vélo pour un tour du monde botanique

Au départ de Veigné, vous empruntez la rue du Lavoir et sans le savoir vous embarquez pour un tour du monde car vous y attend l’Arboretum de la Martinière.

Ce parc naturaliste labellisé « Jardin Remarquable » offre une collection inestimable d’arbres, d’arbustes et de plantes du monde entier : Amérique du Nord, Méditerranée, Amérique latine, Afrique et Asie. Dépaysement garanti !
Les conifères y côtoient avec grâce feuillus d’ici et d’ailleurs ou encore une extraordinaire collection de pas moins d’une centaine d’espèces de bambous d’Asie et du Chili.
Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises !
Michel Davo, le créateur de l’Arboretum, plasticien et jardinier botaniste, très impliqué dans le processus de création du Land Art et de l’Art Éphémère, s’est peu à peu tourné vers un « Art Environnemental ». Ainsi vous découvrirez non sans un certain étonnement, sans doute, que l’art du compostage outre son intérêt écologique présente des qualités esthétiques indéniables.

Une roue de vélo ? Non, une roue de moulin !

Le Val de l’Indre est sans conteste l’autre pays des moulins… à eau !
Eléments marquants de la Vallée de l’Indre, les moulins à eau, vestiges d’une industrialisation de nos jours disparue, se retrouvent à peu près tous les kilomètres, le plus ancien remontant au IXe siècle. Esvres ne déroge pas à la règle et compte également parmi son patrimoine vernaculaire une curiosité !

OT Azay Chinon Val de Loire - M. Brunet

Une éolienne Bollée restaurée avec talent par des passionnés de patrimoine. Au XIXe siècle, cet échassier métallique de 24 mètres de haut alimentait en eau le château de la Villaine. Vous pourrez l’admirer en direction de la D85, sur un petit chemin longeant la voie ferrée.

“Evena”, pays des sources et… des fées

OT Azay Chinon Val de Loire - M. Brunet

Toujours à vélo, vous suivrez ensuite la route qui longe l'Echandon vers le sud. Une fois passés le moulin de Saulquet et son dolmen, pédalez jusqu’au bout de cette petite route ombragée qui vous mènera, en direction de Saint-Branchs, au lavoir du lieu-dit “La Fontaine”.

Rien ne presse, posez-vous donc un instant dans ce cadre enchanteur et laissez vagabonder votre imagination.

Les sources et les lavoirs, autres éléments emblématiques du Val de l’Indre, sont à l’origine de nombreuses légendes et lorsqu’on parle de légende, celle du Pont-aux-fées, qui enjambe l’Echandon entre Saint-Branchs et Esvres, non loin de là, est certainement une des plus énigmatiques.
Il se dit que ce Pont-aux-Fées, renommé depuis le Pont Girault, aurait été construit par les fées à la demande du Seigneur de Montchenain pendant la guerre de Cent Ans. De forme bossue, suite à l’intervention d’un mauvais génie vivant dans le ruisseau qui le souleva de ses épaules, et constitué de trois arches, le Pont Girault, qui en réalité date du XIIIe siècle, aurait également été franchi par Jeanne d’Arc qui se rendait à la Forteresse de Chinon en 1429 pour y rencontrer le futur roi Charles VII. Avis aux curieux et aux explorateurs !

L’appel de la nature et le goût du bon vin

Vous reprendrez doucement à vélo la route vers Esvres.
Ce petit village offre de nombreuses possibilités d’hébergement : chambres d’hôtes au moulin, au château, gîtes ruraux, meublés de tourisme de charme et même lodges de luxe au milieu des bois. Loire Valley Lodges, ce nouveau concept hôtelier, vous reconnecte à la nature le temps d’un séjour en amoureux.
Le village propose également de belles surprises gastronomiques, plus précisément œnologiques. Sur les hauteurs d’Esvres, en direction de Tours, les viticulteurs seront ravis de vous faire découvrir l’AOC Touraine- Noble-Joué. De cépages pinot gris, noir et pinot meunier, ce vin rosé déjà connu sous Louis XI se déguste volontiers en apéritif, ou en accompagnement de cuisine du monde ou de mets d’été. Voilà qui tombe plutôt bien !

Myriam OT Azay-Chinon Val de Loire Tourisme

Je travaille en office de tourisme depuis maintenant presque 10 ans. Tourangelle d’adoption, je vis dans une petite commune, au bord de l’Indre. J’aime plus que tout, le chant des oiseaux et celui des ruisseaux, notre belle campagne vallonnée, l’odeur de la mousse après la pluie et celle des champignons. Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas l’âme d’une citadine !

Découvrir ses expériences
Merci d'avoir voté !
Matomo
Auteur