©David-Templier-ADT41
Apprendre et découvrir

Découvrir la nature de Sologne en famille

1 2 3 4 5
En immersion avec
Cécile
Autour de Blois
à Plus de 2h de Paris
En duo - En famille - En solo - En tribu

Se reconnecter à la nature pendant ses vacances en Sologne

Si vous êtes comme nous, prévoir les vacances des mois à l’avance n’est pas votre habitude ! Et à la maison, c’est toujours difficile de prendre une décision car bien sûr, personne n’est jamais d’accord. Sylvain, mon cher et tendre, veut faire du vélo ou du canoë ; Mathieu (100% ado) a du mal à se déconnecter ; Candice, la petite dernière, a toujours le sourire du moment qu’elle peut courir ; quant à moi, j’ai juste un énoooorme besoin de nature !

Bref, on a tous envie de prendre l’air, pas trop loin de la maison toutefois pour cette année… Alors je fais chauffer le clavier à la recherche d’une destination sympa. Je tombe sur un portrait sympa d’une animatrice nature en Sologne, Kelly, qui “vous invite changer de perspective, à vous imprégner d’une nature dépaysante et à apprendre à écouter les éléments”. Why not ?

C’est parti pour des vacances en Sologne avec au programme des découvertes nature accompagnées. Oui, parce que notre âme d’aventuriers des villes a ses limites et que quitte à vouloir découvrir une nouvelle région, autant le faire avec des pros !

Une chambre d’hôte pleine de charme pour poser les valises

Qu’à cela ne tienne, en deux jours c’est organisé. Le Champ du Pré , jolie chambre d’hôtes familiale, nous accueillera à côté de Romorantin, la capitale de la Sologne. En plus, elle est sur la route pour le ZooParc de Beauval , où on passera sans doute une journée lors de nos vacances en Sologne

Arrivés sur place, c’est déjà la fête pour Candice : un immense jardin et un étang qui promettent de beaux moments ! Les itinéraires cyclos sont au rendez-vous, l’accueil est chaleureux et l’un des premiers conseils de Mathilde, la jeune propriétaire, est de nous inscrire aux sorties des Estivales de l’eau de Sologne Nature Environnement . Il paraît que l’animatrice est top… et elle s’appelle Kelly (tiens… ça vous rappelle quelque chose ?) !

Rencontres au cœur de la Sologne

CDT41-enola

Le temps de nous installer et on voit sur le programme qu’une sortie est prévue pour demain soir. On s’inscrit. Le lendemain, après une visite de Romorantin, on arrive au point de rendez-vous, au cœur d’un village typique aux maisons de briques et de bois. Mathieu, dont l’estomac ne perd jamais le nord nous fait remarquer que ça sent drôlement bon. L’animatrice de la soirée relève l’intervention gourmande et nous indique que la boulangerie d’à côté fait de fabuleuses tartes Tatin ! Voilà une perspective sympa pour demain !

Dans le même temps, notre guide nature commence à taquiner notre curiosité tout en nous invitant à la suivre au bord de l’étang. Je ne vous raconte pas les yeux plein d’étoiles de Candice à la sortie des filets à papillons ! “Tiens, Candice, peux-tu s’il te plaît donner un filet à papillons à chacun ? Je te remercie !” lui dit Kelly. Et voilà notre louloute en mode “je suis l’assistante nature !”… L’animatrice demande également à un jeune couple présent de garder de drôles de petits boîtes noires dont les secrets nous seront apparemment dévoilés plus tard. Du côté de Mathieu et de Sylvain, ça roule un peu des mécaniques en nous annonçant à nous les filles, qu’on va pouvoir admirer leur agilité dans la capture des papillons. Oui mais voilà, ici on ne fait pas n’importe quoi !

shadowlessPhoenix de Pixabay

Une découverte amusante des papillons de Sologne

On commence par observer la prairie qui entoure un bel étang. Des fleurs de toutes les couleurs… “Regardez, annonce Kelly ! Vous voyez ces fleurs violettes ? Ce sont des orchidées. Elles sont protégées et nous irons donc courir après les papillons de l’autre côté de la prairie”. Quelques échanges autour de la flore et des “petites bêtes” que nous croisons. Si vous voulez plus de précisions sur le nom exact des “petites bêtes”, inscrivez-vous à une sortie lors de vos vacances en Sologne, car je dois avouer que je n’ai pas tout retenu ! 

Candice quant à elle écoute attentivement et, en un clin d’œil, se retrouve avec une aurore (joli nom n’est-ce pas ?!) sur le bout du doigt, toute fière le de présenter à l’assemblée ! “Tu vois papa, moi, je n’ai même pas besoin de filet !”

Kelly nous explique comment attraper les papillons et autres petites bêtes en veillant à ne pas les blesser. Nous apprenons que tous sont des acteurs essentiels de la biodiversité et notre soif de connaissance prend tout à coup conscience de la fragilité de ce que nous observons. C’est donc avec prudence que nous tentons les premières approches. L’animatrice nous accompagne dans cette découverte pour nous expliquer quel est l’animal attrapé et sa fonction dans la vie de la prairie. “Est-ce qu’ils sont présents partout en France ? Et même en ville ? Et quelle plante je peux mettre sur mon balcon pour les attirer ?…” elle répond à toutes les questions, ouvrant de temps à autre un livre pour nous montrer les différences entre mâles et femelles, les couleurs des chenilles… Toute la famille, même mes deux aventuriers du dimanche, écoutent avec attention.

Batman aussi passe ses vacances en Sologne !

Le soir commence à tomber sur la prairie. On remet le pull, et Kelly interpelle le groupe : “Qu’observez-vous à présent autour de nous ? Avez-vous remarqué qu’en quelques minutes, nos voisins ont changé ?” Candice se met alors à crier “Kelly ! J’ai vu un papillon énorme et tout noir… il fait peur !”. Bon, ok, ce soir-là, nous n’étions pas nombreux à être des citadins pure souche et la remarque a fait rire nos compagnons du soir, sans moquerie toutefois. Maxime, un petit garçon qui vient souvent voir ses grands-parents en Sologne explique à Candice en la taquinant un peu : “Ce n’est pas un papillon… c’est une chauve-souris ! Et elle mange des moustiques, pas des petites filles !”

En effet, les papillons colorés, abeilles et libellules ont laissé place à d’autres animaux. Les lumières et les parfums de la prairie semblent aussi avoir changé. Et le ballet des chauve-souris devient un véritable spectacle offert par la nature.

Alexandre Roubalay

C’est alors que Kelly demande aux jeunes participants de bien vouloir lui redonner les petites boîtes si mystérieuses du début de soirée. “Est-ce que quelqu’un sait ce que c’est ?”. Le petit Maxime est décidément calé (on apprendra plus tard que son papi est adhérent à l’association et qu’ils font beaucoup de sorties ensemble) : “c’est des batbox” ! “Tout à fait, répond Kelly”. Une “batbox”, voilà qui interpelle Mathieu ! On découvre alors que les chauve-souris communiquent par ultrasons et se repèrent par écholocation. La batbox permet d’entendre ces ultrasons, mais aussi de définir de quelle espèce de chauve-souris il s’agit. “Parce qu’il y a plusieurs espèces qui vivent en France ?” demande Mathieu. Les échanges entre Kelly et le groupe sont un ping-pong de questions-réponses tant les chauve-souris intriguent. C’est vraiment chouette (tiens ! je crois que je viens d’en entendre une !) d’apprendre autant de choses en s’amusant. Candice n’a non seulement plus peur des chauve-souris, mais elle semble en plus avoir trouvé un terrain de découverte à explorer avec son grand frère, tout aussi curieux d’en savoir plus.

Une expérience à revivre !

Malgré l’envie de prolonger la soirée, il nous faut retrouver notre point de départ, rendre les filets à papillons et les batbox. Kelly informe le groupe que dans trois jours, il y a une nouvelle sortie, à la rencontre du castor cette fois. J’ai pour ma part comme une impression qu’on va se revoir durant nos vacances en Sologne

Nous qui voulions un grand bol d’air et du dépaysement durant nos vacances en Sologne, autant dire que cette soirée a été un succès. Sur la route du retour, Mathieu dégaine son portable, mais cette fois pas pour s’enfermer dans sa musique. Non, sa petite soeur sous le bras, les voici à la recherche d’informations sur les chenilles, les papillons des villes et… les chauve-souris bien sûr !

En refermant la porte de la chambre ce soir-là, je me suis souvenue de l’article que j’avais lu sur une animatrice passionnée de Sologne Nature Environnement qui invitait les visiteurs à changer de perspective pour voir la nature autrement… Merci Kelly, promesse tenue !

Le champ du Pré_1
© Relais des gîtes du Loir et Cher
à partir de 83€
Réserver
Maison
Le champ du Pré
GIEVRES
sologne-nature-environnement-balade-accompagnee-observation-oiseau-faune-flore
OT Sologne sud
à partir de 2€
Réserver
Activités culturelles
Balades découverte de la nature en Sologne - Sologne Nature Environnement
ROMORANTIN-LANTHENAY
Vignette ZooParc de Beauval
©ZooParc-Beauval
à partir de 32€
Equipement de loisirs
ZooParc de Beauval
SAINT-AIGNAN
Cécile ADT du Loir-et-Cher

Solognote pur jus, je suis un peu baroudeuse, très nature et surtout très curieuse. J'aime prendre le temps de vivre et partager mes expériences

Découvrir ses expériences

Vous aimerez aussi

Vignette ZooParc de Beauval
©ZooParc-Beauval
à partir de 32€
Equipement de loisirs
ZooParc de Beauval
SAINT-AIGNAN
Mateus Carvalho - Camping L'Heureux hasard
En immersion avec
Isabelle M.
Bouger au grand air
S’échapper pour un week-end au vert en Sologne !
Autour de Blois à Plus de 2h de Paris
© Azureva-Ste Montaine
En immersion avec
Erika
Profiter d'un temps pour moi
Se relaxer et se déconnecter une semaine au vert en Sologne
Autour de Vierzon à Plus de 2h de Paris
1 2 3 4 5
S'échapper un week-end en forêt de grande Sologne
Photo aérienne du Mont-Evray, réalisée par drone par Olivier DENUX - DENUX PRODUCTIONS
En immersion avec
Erika
Bouger au grand air
S’échapper un week-end en forêt de Grande Sologne
Autour de Vierzon à Plus de 2h de Paris
1 2 3 4 5
Merci d'avoir voté !
Matomo
Auteur
Fermer
D. Darrault
Gardons le lien …En Roue Libre

Tous les deux mois, une dose de slow tourisme en Centre-Val de Loire dans votre boîte mail : Une sélection d'expériences à vivre, la suggestion d'un itinéraire ou d'un événement phare à découvrir et l'incontournable focus sur un prestataire En Roue Libre !

Abonnez-vous à la newsletter :